Actu, DIY

Travailleuse du dimanche

J’y suis presque ! D’ici quelques heures ma travailleuse verra le jour, entièrement relookée.

Rassurez-vous, il ne faut en réalité pas 3 semaines pour relooker un meuble. Pour tout vous dire 3 petits jours seront amplement suffisants.

Voici donc le découpage, step by step, de mon DIY pour un meuble en bois remis au goût du jour (ou au mien tout du moins).

1) Le démontage

Pour relooker un meuble, en bois, vous aurez besoin d’un certain nombre d’outils et produits. Avant toute chose il faudra en partie désosser votre sujet. J’entends par là que certaines pièces seront à retirer (mais conserver) avant de pouvoir peindre. Sur ma travailleuse, j’ai ôté les boutons (vieux et rouillés) ainsi que les baguettes qui permettent de déplier les casiers de la partie supérieure du meuble. Pour se faire j’ai eu besoin d’un tournevis et d’une pince (un vieux meuble a de vieilles vis bien serrées qu’il peut être parfois difficile de retirer).

Pince nécessaire pour retirer les vieux écrous qui maintiennent les boutons.

2) Le ponçage

Une fois les petites pièces retirées, il faut passer au ponçage de la surface. Pour que la peinture adhère au mieux et que le rendu soit propre, vous devez vous munir de papier abrasif (ou feuille de verre) pour frotter votre meuble et retirer la couche de vernis initiale. L’astuce c’est de toujours frotter dans le sens du « veinage » du bois. Il est conseiller de réaliser cette manoeuvre en deux étapes (en commençant par du papier gros grain, puis du plus petit grain). Avant le ponçage, passez un petit coup de chiffon sur votre meuble pour retirer la poussière éventuelle. Ma travailleuse a séjourné un certain temps dans le garage de mes parents du coup je vous laisse imaginer l’état dans lequel je l’ai trouvée.

Avant/après : le plateau est poncé, contrairement au reste du meuble.

Meuble entièrement poncé

3) Le nettoyage

De même que le bois (vernis), les vis et boutons métalliques usés ont besoin d’être nettoyés pour ensuite être peints. C’est le seul moyen pour que la peinture adhère et que le rendu soit nickel. En plus ça redonne une seconde jeunesse à ces vieilles pièces toutes rugueuses. Pour les nettoyer, vous pouvez utiliser du dégrippant ou comme moi une vieille recette de grand-mère : un mélange de vinaigre blanc et gros sel. Pendant que les pièces prennent leur bain, passez un coup d’aspirateur dans votre meuble (en plus d’avoir l’air neuf il sera tout propre et sans araignée !)

4) La préparation

Maintenant que votre meuble est désossé, poncé et propre, place au travail d’artiste ! 😀 Si votre projet de peinture (comme le mien) inclue des formes particulières, vous devez vous procurer du scotch de peintre pour délimiter les formes et empêcher les couleurs de se mélanger (et il faut surtout PAS DÉPASSER ahahah, bien sûr j’ai dépassé!). Pensez à garder de vieux journaux pour couvrir d’avantage de surface, et veillez à ce que le scotch soit vraiment bien collé (pour éviter les – mes- bavures). La technique du marouflage avec une carte de crédit peut vraiment s’avérer utile…

Traçage des formes au scotch de peintre

5) La peinture

À vos bombes, prêt, peignez ! Ma travailleuse est revenue à son état originel, désormais elle est même propre et scotchée. Reste plus qu’à la peindre. Souvenez-vous, j’avais opté pour des couleurs pastels, rehaussées par du cuivre, dans des formes graphiques s’étalant même sur les côtés du meuble (pour se rafraîchir la mémoire, c’est par > ici <). Maintenant il faut peindre ces formes et s’armer de bombes ! De peinture évidemment… Des bombes de peinture tous supports dans les teintes désirées. J’ai trouvé les miennes chez Leroy merlin.

6) Les finitions

L’avantage des bombes aérosols c’est que la peinture est sèche en 30 minutes. Au besoin vous pouvez réaliser une seconde couche. Si non, passez directement au vernissage du meuble. Si, comme moi, l’aspect vieilli du meuble vous plaît, optez de préférence pour un vernis satin ou carrément mat. Il existe autrement des vernis brillants. Comme pour la peinture, j’ai choisi le format aérosol.

Dès que la couche de vernis est sèche, vous pouvez replacer vos boutons et baguettes (préalablement peints dans les bonnes teintes si tel est votre désir). et votre meuble est prêt à l’emploi !

Relooking terminé !

Reste plus qu’à terminer la déco de mon atelier pour vous montrez ma travailleuse dans son nouvel environnement 🙂 ça promet un tas de DIY à venir…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply