All Posts By

Johanna

Actu, DIY

Travailleuse du dimanche

J’y suis presque ! D’ici quelques heures ma travailleuse verra le jour, entièrement relookée.

Rassurez-vous, il ne faut en réalité pas 3 semaines pour relooker un meuble. Pour tout vous dire 3 petits jours seront amplement suffisants.

Voici donc le découpage, step by step, de mon DIY pour un meuble en bois remis au goût du jour (ou au mien tout du moins).

1) Le démontage

Pour relooker un meuble, en bois, vous aurez besoin d’un certain nombre d’outils et produits. Avant toute chose il faudra en partie désosser votre sujet. J’entends par là que certaines pièces seront à retirer (mais conserver) avant de pouvoir peindre. Sur ma travailleuse, j’ai ôté les boutons (vieux et rouillés) ainsi que les baguettes qui permettent de déplier les casiers de la partie supérieure du meuble. Pour se faire j’ai eu besoin d’un tournevis et d’une pince (un vieux meuble a de vieilles vis bien serrées qu’il peut être parfois difficile de retirer).

Pince nécessaire pour retirer les vieux écrous qui maintiennent les boutons.

2) Le ponçage

Une fois les petites pièces retirées, il faut passer au ponçage de la surface. Pour que la peinture adhère au mieux et que le rendu soit propre, vous devez vous munir de papier abrasif (ou feuille de verre) pour frotter votre meuble et retirer la couche de vernis initiale. L’astuce c’est de toujours frotter dans le sens du « veinage » du bois. Il est conseiller de réaliser cette manoeuvre en deux étapes (en commençant par du papier gros grain, puis du plus petit grain). Avant le ponçage, passez un petit coup de chiffon sur votre meuble pour retirer la poussière éventuelle. Ma travailleuse a séjourné un certain temps dans le garage de mes parents du coup je vous laisse imaginer l’état dans lequel je l’ai trouvée.

Avant/après : le plateau est poncé, contrairement au reste du meuble.

Meuble entièrement poncé

3) Le nettoyage

De même que le bois (vernis), les vis et boutons métalliques usés ont besoin d’être nettoyés pour ensuite être peints. C’est le seul moyen pour que la peinture adhère et que le rendu soit nickel. En plus ça redonne une seconde jeunesse à ces vieilles pièces toutes rugueuses. Pour les nettoyer, vous pouvez utiliser du dégrippant ou comme moi une vieille recette de grand-mère : un mélange de vinaigre blanc et gros sel. Pendant que les pièces prennent leur bain, passez un coup d’aspirateur dans votre meuble (en plus d’avoir l’air neuf il sera tout propre et sans araignée !)

4) La préparation

Maintenant que votre meuble est désossé, poncé et propre, place au travail d’artiste ! 😀 Si votre projet de peinture (comme le mien) inclue des formes particulières, vous devez vous procurer du scotch de peintre pour délimiter les formes et empêcher les couleurs de se mélanger (et il faut surtout PAS DÉPASSER ahahah, bien sûr j’ai dépassé!). Pensez à garder de vieux journaux pour couvrir d’avantage de surface, et veillez à ce que le scotch soit vraiment bien collé (pour éviter les – mes- bavures). La technique du marouflage avec une carte de crédit peut vraiment s’avérer utile…

Traçage des formes au scotch de peintre

5) La peinture

À vos bombes, prêt, peignez ! Ma travailleuse est revenue à son état originel, désormais elle est même propre et scotchée. Reste plus qu’à la peindre. Souvenez-vous, j’avais opté pour des couleurs pastels, rehaussées par du cuivre, dans des formes graphiques s’étalant même sur les côtés du meuble (pour se rafraîchir la mémoire, c’est par > ici <). Maintenant il faut peindre ces formes et s’armer de bombes ! De peinture évidemment… Des bombes de peinture tous supports dans les teintes désirées. J’ai trouvé les miennes chez Leroy merlin.

6) Les finitions

L’avantage des bombes aérosols c’est que la peinture est sèche en 30 minutes. Au besoin vous pouvez réaliser une seconde couche. Si non, passez directement au vernissage du meuble. Si, comme moi, l’aspect vieilli du meuble vous plaît, optez de préférence pour un vernis satin ou carrément mat. Il existe autrement des vernis brillants. Comme pour la peinture, j’ai choisi le format aérosol.

Dès que la couche de vernis est sèche, vous pouvez replacer vos boutons et baguettes (préalablement peints dans les bonnes teintes si tel est votre désir). et votre meuble est prêt à l’emploi !

Relooking terminé !

Reste plus qu’à terminer la déco de mon atelier pour vous montrez ma travailleuse dans son nouvel environnement 🙂 ça promet un tas de DIY à venir…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Actu, DIY

DIY – relook ton meuble

Souvenez-vous, c’était le 2 mars 2016 (rien que ça).

Je vous parlais de mon « Atelier couture sur-mesure« … Le manque de temps, d’idée et de place (mais surtout de temps) ont fait que mon projet a pris quelques mois de retard ! Heureusement je ne m’étais pas fixé de date butoir, et vu le peu de couture réalisée durant cette période je n’ai jamais réellement éprouvé le besoin d’apporter des améliorations (pratiques et esthétiques) à mon cher et tendre atelier. Qu’est-ce qui a donc changé aujourd’hui ? Absolument rien finalement. Le problème avec moi, qui n’en est peut être pas un, c’est que je change de « hobby » comme de chemise. Eternelle insatisfaite, je me lasse de tout, très vite. Mais bizarrement tout finit toujours par revenir, très vite aussi. Ma passion Summer 2017 sera donc le DIY. La rénovation de meubles et la décoration seront donc à l’honneur.

Pinterest, la pépite du DIY.

Juin 2017, alors que je devrais être absorbée par l’organisation des soldes à venir, je commence à avoir des envies de déménagement, de travaux, de déco… J’ai donc tout naturellement recommencé à fouiner sur Pinterest. Quelle merveille Pinterest ! Je dis toujours qu’Instagram est mon Réseau Social préféré, mais je pense que Pinterest remonte doucement dans le classement. Facebook perdant de plus en plus de points et Twitter n’en ayant jamais réellement obtenu (ahahah).

Pour moi, Pinterest est une véritable mine d’or contre l’ennui. Tant d’idées et de créativités à la portée de tous, gratuitement, c’est MAGIQUE !  Alors me revoilà à taper des mots clés sur mon clavier : « rénovation meuble » – « customiser meuble ancien » – « peinture sur bois » – « DIY déco », et j’en passe. Et là, c’est le drame ! Tant de choix, trop de choix. Il faut faire du tri. Épingler au fur et à mesure dans un tout nouveau board spécialement dédié à ce tout nouveau projet. Mais quel projet exactement ?

Quelques exemples de DIY relooking de meubles anciens ou non, trouvés sur Pinterest.

Inspiration meubles relookés sur Pinterest

Travailleurs, TRAVAILLEUSE.

Mais oui, rappelez-vous, la travailleuse. Trouvée sur Leboncoin, 7 tiroirs et 6 casiers compartimentés, une merveille de rangement entièrement dédiée à la couture. Seule ombre au tableau : une apparence un peu tristounette. Réalisée dans un bois à peine vernis et ornée de boutons métalliques peu chaleureux, il fallait absolument lui redonner vie.

Opération RÉANIMATION enclenchée. Objectif : un meuble chaleureux et moderne, qui pourra plus tard trouver sa place dans d’autres pièces (dressing, entrée, chambre de bébé…).

Étape 1 : trouver les couleurs chéries. J’ai opté pour des couleurs pastel, agrémentées d’une touche métallique, cuivrée évidemment.

Pantone définitif

Étape 2 : réfléchir aux motifs.

Étape 3 : se renseigner sur le mode opératoire. Un meuble en bois, ancien, doit être traité avec le plus grand soin. Il faut lui redonner une seconde jeunesse tout en sachant conserver son charme rustique naturel.

Prendre forme.

Les possibilités étant multiples, il fallait malgré tout trouver une idée qui survive à la lassitude chronique de sa propriétaire ! Fallait-il peindre chaque compartiment ou dessiner des formes qui s’étaleraient sur différentes parties à la fois ? Repeindre entièrement le meuble ou laisser du bois visible ? Faire des arrondis ou des angles ? Tant de questions dont les réponses ont évolué à chaque réveil. En mars 2016 je disais vouloir garder du bois apparent, en juillet 2017 je reste sur ma position. C’est finalement le seul moyen de conserver le caractère du meuble intact (il est hors de question que les boutons restent en l’état ahahah). Voilà donc les deux options que je me suis laissée (moins il y a de choix, plus rapide est la décision) :

Motif Arlequin

Motif Graphique – Étape 2

 

Jugeant l’Arlequin un peu trop enfantin, j’ai opté pour le graphique. Plus facile à réaliser d »ailleurs et sûrement moins démodable, il permet à chaque couleur de prendre sa place de manière déstructurée mais moderne.

Leroy Merlin, pour réussir.

Maintenant que les couleurs et les motifs sont déterminés il ne reste plus qu’à savoir comment les appliquer ! How to DIY ? Faire soi-même c’est bien, le faire correctement c’est mieux. Un relooking de meuble (ancien) demande une attention toute particulière. Il faut s’assurer que le meuble est propre, savoir s’il est vernis ou non, si tout est en bon état ou si certaines pièces sont à réparer (ou changer).

En ce qui concerne ma travailleuse, aucune pièce n’est endommagée. En revanche elle a été vernie, mais il y a sûrement très longtemps. Me voilà donc en train de chercher comment « préparer un meuble vernis à être peint » dans ma barre de recherche Google. Dans les différents liens proposés, des tutos réalisés par Leroy Merlin ont vite attiré mon attention. Inutile de préciser que j’avais quelques minutes auparavant commandé des bombes de peinture au même endroit. Et oui, c’est mieux de commencer par acheter les produits avant même de s’être renseignée sur la méthode… (fatiguante hein?) 

To be continued…

Dans un prochain article je vous dévoilerai pas à pas l’évolution de ce meuble. Je vous détaillerai les produits nécessaires et les éventuelles astuces découvertes en cours de route. En attendant de découvrir le DIY complet de ma jolie travailleuse, je vous laisse avec son aspect original. Libre à vous d’imaginer ce que vous auriez pu en faire 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Actu, Couture

Sac de plage – nouvelle édition

J’y travaille depuis un petit moment maintenant et il est grand temps de vous le dévoiler : le nouveau format du Sac de Plage PMHC !

Un grand cabas en forme de coquillage, réalisé dans du coton Oeko Tex, avec des anses en bambou amovibles. Des anses en bambou, pourquoi ? Parce que c’est joli, et original, et sacrément exotique ! Amovibles, pourquoi ? Et bien pour que votre sac soit lavable en machine ! Je me suis rendu compte qu’avec l’ancien format c’était plus compliqué. Effectivement le simili cuir n’aime pas vraiment l’eau. Si vous y faites une tâche, il supportera un petit coup d’éponge « humide » mais pas plus. Du coup, avec ce nouveau sac, vous pourrez tout mettre à la machine. Pratique pour éliminer les petits grains de sable incrustés dans son sac de plage, les tâches dû au gouter apporté, les résidus de crèmes solaires… Et même pour raviver les couleurs après plusieurs étés passés au soleil !

Le coton Oeko Tex, pourquoi ? Parce qu’en plus de proposer des motifs canons, c’est un coton labellisé qui lui garanti des qualités humano-écologiques : sans produits toxiques pour le corps ET pour l’environnement ! Que demander de plus ?

• Prix de vente : 35 € •

Règlement de la commande dès validation des tissus extérieurs et doublure, par Paypal, virement ou chèque. Frais de port : 5€ non compris dans le prix de vente – envoi en colis carton ou grande enveloppe bulles par Colissimo. Comptez 1 à 2 semaines à partir de la validation des tissus.

Commandes et demandes d’informations complémentaires en commentaires ou en MP via la page Facebook ou par mail

Cliquez pour voir les tissus en gros plan :

Exemples de coton Oeko Tex motif Fuji

Exemples de coton Oeko Tex motif Fuji

Exemples de coton Oeko tex motif Koi

Exemples de coton Oeko tex motif Koi

Exemple de coton Oeko Tex motif Plume

Exemple de coton Oeko Tex motif Plume

Exemples de cotons unis pour la doublure

Exemples de cotons unis pour la doublure

Rendez-vous sur Hellocoton !
Couture

Sac à dos

Yo muchacho !

Il y a quelques semaines de cela je publiais la photo d’un sac à dos que je venais de réaliser. Mais vous le savez, ce n’était pas mon premier. Du coup j’ai eu envie de partager avec vous des photos. Pour vous montrer les différentes étapes de créations de ces deux modèles. Mais aussi pour que vous en sachiez d’avantage sur les changements apportés et les difficultés que l’on peut rencontrer.

Comme beaucoup d’entre vous le savent, je réalise tous mes modèles sans patron. En effet, si ce n’était pas la cas je ne pourrais pas les vendre et donc pas en créer d’autres nouveaux par la suite. Les patrons sont régis par des droits d’auteurs et c’est bien normal que les créateurs de ces derniers en soient les seuls bénéficiaires. Du coup, ça demande pas mal de réflexion. Bien sur il y a l’idée de base à avoir, le côté vraiment créatif de la chose, mais ensuite il faut mener à bien cette idée et c’est pas toujours aussi simple qu’on ne l’imagine.

Pourtant, la couture c’est facile.

Une fois que tu as compris qu’il y avait un endroit et un envers du tissu, tu as pratiquement tout compris. Bien sur, il faut aussi savoir que si tu couds sur l’envers, il faut qu’à un moment donné tu laisses une ouverture si tu veux pouvoir retourner tes pièces cousues et laisser apparaitre l’endroit. Et ce principe là est plutôt agaçant. Il t’oblige à bien réfléchir à l’ordre dans lequel tu vas coudre chaque pièce de la création. Effectivement, ce serait dommage d’avoir assembler le fond de ton sac avec le corps, sans avoir d’abord inséré les anses… Balo hein ? Mais croyez-moi, une fois dans l’action, c’est vraiment facile d’oublier ce genre d’opération qui coule de source pourtant.

Mon premier sac à dos.

Lorsque j’ai voulu réalisé mon premier sac à dos, je me suis inspiré du tout premier sac seau que j’avais créé. Après tout, c’est le même délire. Un fond rectangulaire, un corps dont la largeur entière fait la même dimension que le périmètre du fond et le haut du sac qui se ferme grâce à un cordon qui passe dans des oeillets et que l’on serre. À cela, il fallait ajouter des anses et un rabat (pour le côté secure). Les anses doivent être intégrée à la couture qui relie le fond avec le corps, mais aussi à celle qui lie la doublure au tissu extérieur du sac. Les oeillets doivent prendre la doublure ET le tissu extérieur, et doivent donc être placés une fois que ces deux tissus sont cousus ensemble, avec les anses également. Ça se complique hein ?

Et c’est pas fini…

Rajoutez à ça des inquiétudes barbantes du style « est ce que je vais réussir à coudre toute ces épaisseurs de tissus sans casser mon aiguille? » ou encore « est ce que mes coins de fond de sac vont être propres une fois que j’aurais retourner le tout? » ou même « est-ce qu’il aura de la gueule ce sac une fois rempli ? »… Un vrai casse-tête !

Franchement, je suis assez contente !

 J’ai eu l’air ridicule en tentant de savoir de quelle longueur devaient être mes anses. Comment? En passant mon mètre ruban au dessus mon épaule et en simulant la présence d’un sac pour voir où ça devait tomber… mais parfois le pif a du nez 🙂 Et paf ça tombe où il faut. Bon, vous l’aurez remarqué, pour le second modèle j’ai réalisé des anses réglables… bah oui on ne fait pas tous la même taille et donc certain(e)s ont des bustes plus grands que d’autres ! Et puis, certain(e)s aiment porter leur sac à dos à la Dora l’exploratrice, hissé haut (santiaaaano).

Je vous passe les détails.

Finalement, es changements opérés sont surtout dus au style du sac réalisé. J’ai ajouté des clous et des pieds de sac argentés sur le deuxième modèle pour un côté plus Rock n Roll. J’ai aussi renforcé le bas du corps du sac pour une meilleure tenue de l’ensemble. J’ai augmenter les dimensions du sac pour une plus grande contenance et un aspect plus adulte et j’ai opté pour un véritable fermoir de sac à dos en plastique. En revanche, j’ai dit ByeBye aux poches (aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur) mais c’est parce que le sac est pour moi, du coup j’ai limité le gâchis de tissu inutile 🙂

Sac en vente…

Sachez que les deux modèles sont disponibles sur commande au prix de 35€ ! N’hésitez pas à me contacter par mail ou en MP via la page Facebook si vous êtes intéressé(e)s. Ils sont réalisables avec ou sans poche, avec ou sans décoration métallique, en coton, en simili, en suédine ou en jean. C’est vous qui choisissez les couleurs et motifs de votre sac !

À très vite sur la boutique.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Actu, Couture

30 ans sinon rien.

 

 

Yo !

À l’heure où le « Back to the 90’s » s’invite dans les magasins, je réalise que dans quelques semaines (le 20 février pour être précise) je vais avoir 30 ans.

30 ans.

Est-ce réellement réel ?

Sincères ou simplement gentils, mes proches (famille, amis et collègues) me répètent tous « tu ne les fais tellement pas » et je finis par y croire. Moi-même quand on me demande mon âge mon premier reflex est de dire 27 ou 28. Je suis comme restée quée-blo en 2015. Weeeeiiiiiird. Pourtant il s’est passé tellement de choses depuis que je devrais avoir l’impression d’avoir pris 10 piges. Mais nan. Je me sens plus jeune que jamais ! Plus fraiche que jamais ^^ Ça va je plaisante 😉

Quand on a 15 ans on se dit qu’à 30 ans on aura déjà 2 marmots, une maison en banlieue, une voiture et un boulot assis derrière un bureau. Et finalement, il y a la vraie vie. D’abord pour faire des marmots il faut trouver un partenaire (de vie ou du moins sexuel) et c’est pas chose aisée, pas vrai ? Une fois que tu as trouvé, bah faut en avoir envie (de faire des marmots, je précise), le temps et les moyens. Pour en avoir les moyens il faut trouver un travail (tu sais celui derrière le bureau!) et alors là… ça se complique un peu ! Et pour en avoir le temps, il ne faut pas vivre à Paris. Voilà pourquoi aujourd’hui je suis toujours une adolescente de 30 ans, en couple et qui sort tout juste de la fac (ou presque).

Quand t’avais 15 ans, tu savais ce que tu voulais faire. « Bah moi plus tard j’voudrais, pardon j’SERAIS styliste pour ma propre marque de fringue et toi ? » Et ensuite, à peu près tous les ans, tu changes de plan. Est-ce que ça fait de nous quelqu’un d’indécis ? de curieux ? d’instable ? de passionné ? Qu’importe finalement.

Tout ça pour dire quoi déjà ? Ah oui, je vais avoir 30 ans. Et je ne sais pas si c’est l’âge qui veut ça mais vous avez dû remarquer que mes créations ont récemment pris un nouveau tournant. La cause : ma BFF a récemment mis au monde la plus jolie petite fille du MONDE et du coup je me suis lancée dans  d’innombrables essais en couture pour bébé (sweat, chaussures, bavoir, attache tétine…) et le pire c’est que j’aime ça ! Alors je continue… je ne sais pas du tout ce que vous en pensez, et si ça fait de moi quelqu’un d’indécis, de curieux, d’instable ou de passionné mais qu’importe finalement. J’ai pris l’habitude de ne coudre que par plaisir et c’est beaucoup mieux comme ça !

Ah oui et je vais essayer de publier plus fréquemment sur le blog, mais comprenez, j’ai pas le temps 😉 Sinon vous pouvez aussi me suivre sur Facebook ou Instagram (j’y suis plus assidue).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Couture

Sweat bébé : la nouveauté PMHC !

Grande nouveauté à l’atelier PMHC : la réalisation d’un sweat pour bébé (taille 3-6mois).

La voilà la création totalement inattendue ! Ce petit sweat m’a été inspiré par la grossesse de ma meilleure amie. Bon d’accord en fait j’y ai toujours un peu pensé. L’idée de réaliser des vêtements a toujours gardé une petite place dans ma tête. Comme rangé dans un casier « pour plus tard », j’ai finalement décidé de l’ouvrir en avance. Et puis, petit coup de pouce du destin, j’obtiens ce patron gratuitement grâce au merveilleux site Ikatee. Spécialisée dans la mode enfantine, la créatrice du site propose des patrons pour filles et garçons de 0 à 8ans tous plus cool les uns que les autres ! De quoi habiller bébé de la tête aux pieds… Certains parleront de stratégie réussie de ciblage  publicitaire sur Facebook, whatever !

Du coup, je me suis lancée ! BADABOUM ! Je télécharge le patron : un petit bloc de feuilles A4 qui ne ressemble pas à grand chose en son état mais qui prend tout son sens une fois assemblé, dans le bon ordre de préférence ;-). J’assemble en suivant les repères et le modèle (c’est plus sûr). Je scotche le tout proprement puis je découpe. Et voilà que je me retrouve avec un sweat en pièces de papier détachées. Ça prend finalement forme dans mon esprit !

Patron découpé

Patron découpé

Une fois le patron assemblé et découpé, place au tutoriel ! En pleine âge d’or de Youtube, je me surprends toujours à n’utiliser que des tutoriels écris ou photos… Ce que je trouve d’ailleurs réellement étrange, presque autant que la manière dont j’ai finalement appris à coudre (en lisant le manuel d’utilisation de ma machine Singer). J’ai donc reproduis mes différentes pièces de papier sur mon tissu Minkee. Place ensuite à l’assemblage des différentes parties dans l’ordre conseillé par le tuto (c’est important d’être discipliné dans ces moment-là!). Si je devais donner UNE partie plus difficile à réaliser que les autres je dirais que ce sont les poches… Mais je ne peux pas vraiment le savoir car elles ont été en grande partie montées par ma mère (oui je sais, à mon âge….).

Du coup, je vais plutôt dire qu’il s’agit des revers de manches ! Et oui, un bébé ça a de toouuuuuut petits poignets, et par conséquent la tâche se complique sérieusement lorsqu’il faut coudre le revers pour être sûr que le pli tienne et que la manche ne se déroule pas. Mais j’ai réussi ! J’ai été patiente, j’ai fais confiance à l’élasticité du tissu et à l’efficacité de mon aiguille spéciale Jersey (enfin celle de Maman)  et hop voilà le résultat :-).

Revers manche

Revers manche

PS : je me suis épargnée une difficulté supplémentaire en remplaçant les boutons classiques par des boutons pressions, ne me sentant pas encore prête pour la réalisation de boutonnières à la machine… (courageuse, mais pas téméraire!) Pour se faire, n’ayant qu’une pince Prym et un budget assez limité, j’ai farfouillé longuement pour trouver un système d’adaptateur me permettant de poser ces boutons pression Kam à l’air de ma pince Prym. Petite merveille dénichée chez De Fil en Etoile pour la coquette somme de 2,99€ !

Boutons pression

Boutons pression

Bien sûr le rendu final est loin d’être parfait : l’arrondi des poches mériterait d’être plus précis, les coutures pourraient être plus droites et les raccords devraient être… raccordés tout simplement ! AH AH AH Mais ce n’est pas le plus important… c’est le tout premier que je réalise et il a été fait avec Amour 🙂 Du coup je me dis que ce ne sera sûrement pas le dernier et que je vais peut-être même me mettre à réaliser des vêtements pour les grands enfants comme moi… 🙂 Restez connecté(e)s, on ne sait jamais !

*******

Matériel utilisé :

Tissu sweat pingouin – Rascol

Boutons pression KAM noir – Rascol (posés à l’aide de ma pince Prym grâce à l’adaptateur déniché chez De Fil en Etoiles)

Biais noir – Rascol

Et bien sûr : Ciseaux de couture, Règle 1m plate, Craie, Fil noir et Machine à coudre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Actu

Concept & Congés

Modèles 2016Bonjour à toutes et à tous !

Je profite d’un peu de répit dans mon emploi du temps pour vous faire ici un petit coucou et vous montrer que je suis toujours là malgré la rareté de mes publications ces derniers temps. La plupart d’entre vous le sait, j’ai déménagé depuis 4 mois maintenant à Paris et autant vous dire que c’est légèrement différent d’Aix en Provence… (lol)

Le rythme de vie n’est pas du tout le même, le coût je ne vous en parle même pas. Et malheureusement ça a une influence sur mon activité en tant que Petite Maison Haute Couture. J’ai moins de temps libre ; le tissu que j’allais avant directement chercher à l’atelier, je dois désormais le commander (ce qui rallonge le délai de fabrication et rajoute des frais… ce pourquoi j’insiste sur le fait qu’il faut régler votre commande dès le choix des tissus) et la moitié de mon matériel se trouve chez mes parents par manque de place^^.

J’essaye malgré tout de faire au mieux et au plus vite et n’ai reçu à ce jour aucune plainte de votre part ahahah. Sachez que je continue de prendre toujours autant de plaisir à réaliser vos sacs ou vos portefeuquiers (souvent les deux même) et vous remercie de me suivre avec assiduité depuis le début de cette belle aventure.

La bonne nouvelle, c’est que je suis bientôt en VACANCES ! Bon ça veut dire que je vais devoir fermer l’atelier, maiiiiiis ça veut aussi dire que je vais revenir plus en forme que jamais et que je pourrais donc répondre plus rapidement à vos demandes 🙂 Vous le savez toutes, le 22 juin : c’est les SOLDES ! Et je ne vous oublies pas ! Je vous balancerais sur Facebook et Instagram un code promo pour faire plaisir sur le site Etsy ET sur vos commandes personnalisées également ! En revanche, il n’y aura aucune création de réalisée ni envoyée entre le 11 et le 31 juillet. Cela veut dire : 1) si vous voulez une création de la boutique Etsy, il faut l’acheter avant le 7 juillet (pour me laisser le temps de l’emballer et de la poster), 2) si vous désirez une création personnalisée, il faudra que le choix des tissus soit fixé et la commande payée le 26 juin au plus tard (pour que je puisse commander et recevoir le matériel nécessaire à temps et expédier la commande avant mon départ en vacances).

Je profite aussi de ce poste pour vous rappeler en image les différents modèles qui existent et leurs prix. Vous verrez que certains tarifs ont changé, j’ai du les adapté en fonction du coût de leur emballage et de la commande des différents tissus et matériel de mercerie car certains ont été amélioré depuis leur toute première réalisation. Mais les frais de port restent inchangés (3€ les petits modèles, 5€ les grands). PS : le grand cabas seul est à 30€ ou 35€ selon le tissu choisi pour l’intérieur et l’ajout ou non d’une fermeture éclair.

J’espère avoir répondu à toutes vos questions avec cet article ! Surtout n’hésitez pas à commenter et partager ! À très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Non classé

Un sac de plage qui a sa place au soleil

Vous trépigniez d’impatience de les découvrir … les voici pour vous aujourd’hui !

5 sacs de plage aux coloris et motifs divers et variés 😀

Les changements par rapport au cru de 2015 ? Des anses en simili (pour plus de résistance) et une doublure en coton blanc.

Pour le reste rien de bien nouveau : le sac de plage est toujours accompagné de sa pochette zippée assortie dans laquelle vous pourrez ranger vos clés, votre portable ou même votre crème solaire (on rappelle qu’il est important de protéger sa peau des mauvais rayons du soleil et d’éviter de s’exposer entre 12h et 16h – Ah ouais mais alors on y va quand à la plage? – )

Sachez d’ores et déjà que 4 autres coloris/motifs verront le jour dans les semaines à venir (je dis « semaine » pour que vous vous prépariez maintenant à l’attente insoutenable que ce sera et comme ça ce sera forcément plus rapide que ce à quoi vous vous attendiez hihihi) mais je vous dévoilerais les tissus dès lundi ! Enfin, vous l’aurez compris, il n’y aura pas de commandes personnalisées sur le modèle. J’ai commandé 9 tissus différents pour vous proposer des sacs de plage variés, pouvant répondre à tous les goûts et bien sûr ultra tendances ! 😉 et je me dis que c’est déjà pas mal AH AH AH.

Infos complémentaires :

Format :
– sac : 40x45cm
– pochette : 20x25cm

Composition du sac :
– extérieur : simili cuir et coton à motif
– intérieur : coton blanc

Composition de la pochette :
– fermeture éclair de 25cm
– extérieur : simili cuir
– intérieur : coton à motif

Composition des anses :
– extérieur : simili
– intérieur : molleton

• Prix de vente (fdp inclus – livré en enveloppe bulle au tarif Lettre Suivie La Poste) : 28€ •

Me contacter par mail ou en MP sur la page Facebook pour commander votre modèle. Paiement à la commande (paypal ou virement), envoi dès réception du paiement.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Couture

Atelier couture sur mesure

Je vous en parlais dans mon précédant post, mon atelier couture prend forme doucement, mais sûrement.

Quand j’étais à Aix-en-Provence, je vivais dans 33m2 ! Inévitablement, les sessions couture était toujours précédées d’un incroyable Tétris pour transformer le salon en atelier. Déplier la table du salon, sortir la machine et faire les branchements, installer la petite table à repasser sur une chaise à côté, sortir la mercerie et autres accessoires pour réaliser les créations. Et une fois que c’est terminé, hop, on range tout ! Du coup, il fallait absolument finir avant de passer à table, je vous dis pas la pression ! Et travailler dans la précipitation a rarement du bon 😉

Désormais, je vis dans 38m2 (youhou!), mais mon atelier ne se trouve pas dans les 6 nouveaux mètres carrés disponibles NON! Il se trouve dans les 16m2 que font mon ancienne chambre d’ado 😀 L’avantage c’est que je peux faire une sieste entre deux points^^Non plus sérieusement, la place c’est la BASE ! Avoir tout à disposition sans avoir à se lever de sa chaise c’est le top ! Gain de temps et d’énergie hihihi, de quoi décupler la productivité chez PMHC !

Autre avantage, et loin d’être négligeable… qui dit nouvel atelier dit nouvelle décoration ! Et là je vais pouvoir me faire plaisir ! Étape n°1 : repeindre la chambre en blanc (parce que le rose c’est ROSE, et c’est sombre et la lumière c’est CA-PI-TALE quand on coud). Étape n°2 : des meubles pratiques et authentiques ! La création se nourrit de ce qui l’entoure et pour être inspirée il faut être bien installée. Voici donc en photo le merveilleux cadeau d’anniversaire que j’ai eu pour mes 29ans (oui j’ai 29ans, je sais je les fais pas :p) … une TRAVAILLEUSE authentique, sur roulette, avec moultes tiroirs et casiers ! Dénichée sur LeBonCoin, elle est arrivée à la maison dans son jus et attends avec impatience sa « rénovation ». Je pense laisser pas mal de bois apparent (parce que je trouve que ça fait tout son charme) mais pour lui donner un petit coup de jeune et de clarté je vais y ajouter quelques touches de couleurs ! Évidemment je vous montrerais les étapes de mon DIY déco’ (pour lequel il faudra faire preuve d’indulgence car ce sera ma toute première réalisation). Et l’évolution de mon atelier que vous pourrez suivre sur Instagram principalement ! (Bon par contre va falloir être patient parce qu’il y a du boulot ^^)

J’ai hâte de vous montrer tout ça et d’avoir vos retours ! <3

Travailleuse grand format pour atelier couture

Travailleuse grand format

Casiers de la travailleuse pour l'atelier couture

Rendez-vous sur Hellocoton !
Actu, Couture

Le paradis de la couturière !

Le Paradis existe ! Au rayon tissus Liberty 😉

Rayon Liberty

Rayon Liberty

Vendredi j’ai mis fin à ma période d’adaptation. Comme vous le savez tous j’ai récemment quitté Aix-en-Provence pour revenir vivre à la Capitale ! Grand changement et pour une mémé comme moi ça n’a pas été facile… ça ne l’est toujours pas complètement d’ailleurs. Mais j’y travaille 🙂

Le plus compliqué c’est de gérer un nouvel emploi du temps. À la fois professionnel et personnel. Parce qu’à Paris on ne vit vraiment pas de la même façon qu’à Aix. Exemple : alors qu’avant j’avais 3 jours de repos (pour coudre), mon atelier « Tétris » à la maison et rentrais chez moi au plus tard à 20h45, ici j’ai le vendredi pour coudre, le dimanche pour profiter de l’amoureux et il m’arrive de rentrer du boulot à 23h… « Berk » me direz-vous ! Effectivement c’est loin d’être l’idéal que je m’étais imaginé MAIS il faut voir le bon côté des choses … et côté couture ça va vraiment être le top ! D’une parce que j’aurais maman à disposition pour des conseils, de deux parce qu’elle m’aide à me faire un atelier de dingue dont je vous dévoilerais bientôt les photos, de trois parce qu’il y a le MARCHÉ SAINT PIERRE !

Place Saint-Pierre

Place Saint-Pierre

Cet endroit situé entre Pigalle et Barbes (ça fait rêver n’est-ce pas?) est LE paradis de la couturière. Il y a plus de boutiques de tissus que de Kebab ou de Macdo ! C’est de la puuuuure folie ! Et en plus c’est au pied de Montmartre et de son sacré(ment merveilleux) coeur ! <3 Le pied quoi 😉

Du coup j’ai enfin dégoté le Wax dont je rêvais et comme c’est extrêmement bon marché (2,99€/mètre) j’ai pris deux coupons pour tester, qu’en pensez-vous ?

Tissus coton Wax

Tissus coton Wax

Je réfléchis encore à mon organisation parce que le fait de ne pas avoir la machine à portée de main ça complique légèrement les choses mais je ferais en sorte de répondre le plus rapidement possible aux commandes que vous me faites. Pour le moment j’arrive à gérer en 10-12 jours (de la prise de commande à la livraison) et je pense que c’est plutôt pas mal. Ce qu’il faut que j’apprenne à gérer en revanche c’est mon budget. Petite Maison Haute Couture a fêté sa première bougie il y a peu et pour le moment ça me coûte plus d’argent que ça ne m’en rapporte. La raison ? J’ai choisis volontairement de faire des créations à petits prix parce qu’en tant que novice et autodidacte je trouve ça plus honnête, du coup mon temps de travail est bradé parce qu’il s’agit surtout d’une passion finalement et le plaisir ne s’achète pas. Ensuite, je m’étais fixé comme règle de ne commander que les tissus nécessaires aux commandes personnalisées mais je n’y arrive pas, je craque, j’ai sans cesse envie de commander de nouvelles matières et nouveaux coloris pour tester d’autres trucs et PAF ça plombe le budget ahahah. Mais f*** après tout quand il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir ! 😀

Voilà pour les news les copains/copines ! J’espère que mes coupons Wax vous plaisent et vous inspirent 😉 N’hésitez pas à liker, commenter et commander. Des bisous <3 Et à très vite pour de nouvelles aventures…

Rendez-vous sur Hellocoton !